ON DIT QU’IL EN A… (Fable Corporate)

TRANCHE DE VIE | DE LA RIGUEUR ET DE L’ESPRIT D’ÉQUIPE

Et dans les abattoirs où l’on traine les bœufs, la mort ne vaut guère mieux qu’aux arènes le soir – Jean Ferrat

Enfin, Martial est sorti du bureau du Boss. Trois heures qu’il était là-dedans, et on ne sait toujours pas pourquoi. Et ça durait, ça durait…

–  Oh dis donc, t’as vu ? Il a pas l’air à la fête le Martial. Je suis prête à parier qu’il en a…

Marchant d’un grave pas dans ce long couloir sans âme, Martial Laporte, Directeur des Ressources Humaines, regagne son bureau, un épais dossier sous le bras.   Il est courbé (Bien que ce soit une de ses positions mentales favorites, il marche d’habitude bien verticalement), et semble assez soucieux dans son complet 3 pièces gris bien sombre.   Son attitude pourrait faire penser à une crucifixion à venir.  A moins qu’il ne méditât sur le thème du futur de l’Europe.

D’un grave sourire il salue chacun, comme à son habitude de DRH, mais on sent bien qu’il est différent. De quoi peut il bien s’agir?  La gaie volière du petit personnel se tait sur son passage.

– Alors, il en a?

Test LIT Background 4bMartial traverse le plateau ‘open-space’ RH (Open-space : Projet qui lui tenait à cœur et devait lui valoir gloire et reconnaissance… avant de foirer lamentablement quand on s’est rendu compte qu’il n’y avait pas assez de salles de réunion, que le bruit était insupportable et que finalement, personne ne souhaitait vraiment entendre toute la journée les conversations téléphonique de ses proches collègues « Allo Vanessa? Tu ne sais pas ce qui m’est arrivé hier avec Jean-Pierre… »).

L’inquiétude est à son comble, car il rentre directement dans son bureau sans y inviter quiconque

Chacun pense qu’il en a… DES NOMS!.  Oui, il en a sans doute… des noms pour l’abattoir.  Une autre liste de têtes, comme il y a deux ans.  Une liste des victimes sacrificielles, dont la tête sera tranchée sur l’autel du management par objectifs.

Il s’assied Martial. Il ne se rend pas compte de l’émoi qu’il suscite. Il est absorbé par son dossier, son projet.  Ah si seulement on lui avait demandé de refaire un plan social massif, comme il y a deux ans!  C’était du process, bien clair, bien net, désincarné: on ne parlait pas d’hommes mais ‘d’équivalents temps plein’.

Malheureusement cette fois, il ne s’agit que de quelques uns.  On fait dans la dentelle.  Tout le monde va imaginer une décision bien murie, une identification rationnelle des victimes expiatoires, des critères objectifs…  Alors qu’en fait, le Boss lui a juste dit: «Tu me baisses la masse salariale de 1.5%. Démerde toi mais arrange toi pour garder les bons!».

Il suffit de répercuter ce message à tous les chefs de service …non?

Au fait, c’est qui « les bons »?

On a les défis qu’on mérite – proverbe du Daghestan

 – Remerciements à mon ami de toujours, Bruno Colomb grand DRH devant l’eternel –

DSC09845 PANO CEDEP BW

#CEDEP, The best kept secret in Exec Ed, #boredomkills, #CEDEProcks

Le BOOC | Executive Education for Tough Times
The Simplicity of a Booc, The connectivity of a MOOC | www.booc.online

Princess-Leia-VSMALL-GILLET-2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s